#DeboutJeunesse : le 24 avril vu par les Nor’s (3/3)

24 avril confiné, arménité oubliée ? C’est une situation inédite que nous vivons depuis le début de l’année. La crise sanitaire globale nous oblige à vivre différemment, à nous adapter à ce contexte si particulier. Et pour cause, nous devrons, pour la première fois, manifester et revendiquer depuis chez nous. Pas de rassemblements physiques, pas…

En quoi l’Arménie a-t-elle été spoliée de ses terres ?

Tout d’abord, la spoliation des terres arméniennes a été rendue possible car elles ont été vidées de leurs populations en plusieurs étapes. L’éradication humaine commença avec les massacres hamidiens entre 1894 et 1896  : les violences extrêmes qui ont frappé les Arméniens de la fin de l’Empire ottoman sous le règne du sultan Abdülhamid II, entre 1894…

24 avril 2020 : quel avenir pour la diaspora ?

Le 24 avril les Arméniens du monde entier commémorent le 105e anniversaire du génocide de 1915. Institution mémorielle, la date du 24 avril engage de moins en moins semble-t-il les Arméniens de France, à titre personnel ou militant. L’analyse des menaces qui pèsent sur la diaspora et ses faiblesses alimente sans toujours le vouloir un…

#DeboutJeunesse : le 24 avril vu par les Nor’s (2/3)

Pas de marche le 24 mais le combat continue ! C’est avec une certaine tristesse que je rédige cet article. Comme vous avez pu le constater, cette année il n’y aura pas de marche pour la commémoration du 24 avril, ni de veillée, à cause d’un virus qui empêche tous rassemblements. J’en profite, par la…

Projet de loi de pénalisation de la négation du génocide des Arméniens

La Loi du 29 janvier 2001 édicte que « La France reconnait publiquement le génocide arménien de 1915 », et pourtant, malgré les différentes propositions de loi, la négation de ce génocide reste encore impunie. Comment comprendre que la pénalisation de la négation d’un génocide ne puisse être applicable au cas arménien au même titre…

#DeboutJeunesse : le 24 avril vu par les Nor’s (1/3)

Mon entrée à la FRA Nor Seround s’est faite il y a presque 1 an. Le journal Haïastan s’était complètement relancé et il permettait aux nor seroundagans d’écrire leur propre article en nous encourageant « Jeunesse, la parole est à toi ». Je n’étais pas prédestiné à rejoindre les rangs de la FRA Tashnagtsoutioun, avec des parents…