À quoi jouez-vous, Jacques Marilossian ?

le

À quoi jouez-vous, Jacques Marilossian?

Facebook : Anissa Khedher – Députée de la 7ème circonscription du Rhône

Le 29 octobre 2018, le député LREM Jacques Marilossian était présent à la résidence de l’ambassade de Turquie pour célébrer le 95ème anniversaire de la proclamation de la République turque.

Monsieur Marilossian, doit-on vous rappeler que cette République a été bâtie sur les ruines du Génocide, qui a emporté 1 million et demi de nos compatriotes ? Doit-on vous rappeler que nos victimes sont encore et toujours sans sépulture ?

Votre statut de président du groupe d’amitié France-Arménie vous confère des obligations, des lignes à ne pas franchir. Votre simple présence dans la résidence de l’ambassade pour célébrer cette République est un manque de respect pour l’ensemble des militants arméniens et au delà. Des élus non-arméniens, proches de la cause arménienne, n’auraient pas osé franchir le pas de cette porte, lorsque vous vous y engagez sans scrupule.

Quelle image donnez-vous à la cause arménienne ? Vous, qui avez surement applaudi Garo Paylan au dîner du CCAF le 30 janvier 2018, osez vous prendre en photo avec le chef d’orchestre du négationnisme en France, l’ambassadeur İsmail Hakkı Musa.

Doit-on vous rappeler que Garo Paylan subit régulièrement des menaces de mort, lesquelles proviennent de l’AKP, du MHP et d’autres groupuscules anti-arméniens ? Doit-on rappeler que la Turquie exerce un blocus sur la frontière arménienne, et qu’elle soutient son allié azerbaïdjanais, lequel viole quotidiennement le cessez-le-feu sur la ligne de contact avec l’Artsakh.

Votre statut de membre du groupe d’amitié France-Turquie au-delà d’être déconcertant, devrait au moins vous permettre de soutenir le progressisme en Turquie, d’aller à la rencontre d’une société civile qui soutient la communauté arménienne mais ne devrait en aucun cas vous permettre de vous prendre en photo avec un homme qui bafoue l’histoire de vos ancêtres.

Quid de votre agenda ! Au lendemain de votre soirée à l’ambassade de Turquie, vous présidiez une réunion du groupe d’amitié France – Arménie. Le surlendemain, vous rencontriez l’ambassadrice d’Arménie en France.

 

Crédits Jacques Marilossian

Quelle crédibilité aurez-vous lorsqu’il s’agira de défendre l’amendement que vous avez déposé à l’Assemblée Nationale, visant à réprimer les crimes de Génocide, dont le Génocide des Arméniens ?

Cher monsieur Marilossian, peut-être avez-vous le souci de bien faire en entretenant des bonnes relations avec les officiels turcs. Mais le journal Haiastan n’a pas été le seul a réagir à votre présence dans l’ambassade de Turquie. Nous relayons votre réponse.

Communiqué de presse Jacques Marilossian

Croyez-en l’expérience des militants de la cause arménienne, votre tolérance envers Ankara n’est pas réciproque. Sans reconnaissance et réparation du Génocide des Arméniens, il ne peut pas y avoir de réconciliation.