Projet Yerguir, c’est reparti !

le

Le camp organisé par la FRA Nor Seround en Artsakh a débuté aujourd’hui; il s’agit de la sixième édition sous ce format la.

Le Projet Yerguir, projet humanitaire annuel de la FRA Nor Seround, aura pour la deuxième fois deux « djambars » (camps) séparés.

Le premier aura lieu à Mardouni en Artsakh du 30 juillet au 10 aout, le second à Armavir (Arménie) du 6 au 17 aout.

Neuf jeunes de France et un des Pays-Bas seront répartis, pour les trois prochaines semaines, entre Armavir et Mardouni. Ils seront là-bas pour vivre et être aux côtés des adolescents arméniens et surtout pour fortifier la relation Arménie-Diaspora.

Le programme des camps consiste principalement en la mise en place d’activités ludiques et manuelles, de débats, de danse, de chant, de sport et des jeux.

En cette année qui marque le 100ème anniversaire de l’indépendance de la Première République d’Arménie, le Projet Yerguir a pour slogan: « Avec la FRA, vers un état fort, une justice sociale, des droits égaux, un pays sécurisé. » Grâce au projet, les jeunes animateurs vont pouvoir vivre le quotidien en Arménie et avoir un impact direct et réel dans leur pays.

Grâce à vous, 300 adolescents agés de 11 à 16 ans (150 dans chaque ville) vont passer deux semaines inoubliables et vont s’épanouir aux côtés de nos Norseroundagans.

La FRA Nor Seround croit au rôle que vont jouer ces adolescents dans le futur, et veut leur montrer qu’il existe dans la diaspora des jeunes qui n’ont pas oublié leur identité et sont rattachés à leur pays. La FRA Nor Seround croit que le futur des arméniens est en Arménie, et que nos actions doivent se concentrer sur l’Arménie.

Bon camp à tous les participants et à nos camarades, qui ont cette chance de renforcer leur identité.